Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 17:48
Claude Margat
Claude Margat

" Comme beaucoup d'autre texte de Bernard Noël, le Monologue du nous est une sorte de carrefour à partir duquel tout regard peut se sentir invité à visiter l'hôpital où l'on soigne les blessures innombrables d'un réalisme aveugle. Peut-être en effet le livre doit-il aller jusqu'à faire exploser notre identité pour nous aider à en recomposer la perspective. On ne saurait en effet porter un regard juste sur la situation actuelle du terrorisme sans déplacer le faisceau de notre lampe vers une zone d'ombre que nous détestons de visiter : celles où se trouvent entassées toutes erreurs du colonialisme et les rancœurs accumulées par les dominés. Les pays riches font la loi, les pays pauvres la subissent. Parmi tous ces humiliés, certains ont une fierté plus vive... plus dangereuse. Même si la communauté humaine que le scripteur appelle de ses vœux n'a plus la moindre chance de voir le jour, rien en effet ne sera réglé tant que l'homme vaudra moins que la marchandise qu'il consomme. En attendant, toujours en attendant, reste le livre, le lieu d'accroche, cette voie qui court de mot en mot vers l'image d'un homme nu, " souverain et merdeux " comme le définissait Georges Bataille... mais libre enfin."

Claude Margat, à propos du livre de Bernard Noël : " Monologue du nous ", dans le magazine le Matricule des Anges, mai 2015

http://https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Margat

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Dans la Presse
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -