Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 18:25

" Elle ressemble à un arbre fruitier : un cerisier en fleurs", dit-il en regardant une femme assez jeune aux cheveux fins et blancs. Image assez réussie, se dit Ruth Anning - oui, elle aimait bien l'image, mais n'était pas très sûre  d'aimer ce monsieur mélancolique aux gestes distingués ; et c'est curieux, se dit-elle, comme nos émotions sont influençables. Elle ne l'aimait pas, lui, alors qu'elle aimait bien sa comparaison entre une femme et un cerisier. Les fibres de son être flottaient çà et là tels les tentacules d'une anémone de mer, tantôt enchantées, tantôt révulsées, et son cerveau, à des kilomètres de là, froid et distant, dans les airs, recevait des messages qu'il finirait par synthétiser, de sorte que lorsque, plus tard, les gens feraient allusion à Roderick Serle ( et c'était quelqu'un d'assez connu), elle dirait sans hésiter : "Je l'aime bien" ou "Je ne l'aime pas" et son opinion sera fixée à jamais. Idée étrange ; idée solennelle, qui jetait une lumière glauque sur la nature véritable de l'amitié humaine...

Leurs yeux se rencontrèrent, ou plutôt entrèrent en collision, car chacun sentait que l'être solitaire derrière les yeux, celui qui se cache dans le noir pendant que son acolyte agile et superficiel se démène et gesticule sur scène pour assurer la continuité du spectacle, venait de se lever, d'arracher sa cape et d'affronter l'autre. C'était inquiétant ; c'était magnifique. Ils étaient déjà âgés  ; leur surface était lisse, polie, rutilante ; ainsi, sans doute, Roderick Serle  se rendrait-il au cours de la saison  à une douzaine de soirées sans rien éprouver d'exceptionnel, si ce n'est des regrets sentimentaux et le désir de jolies images comme celle du cerisier en fleur, mais pendant ce temps stagnerait immobile tout au fond de lui l'idée qu'il valait mieux que son entourage, et le sentiment de ses ressources inexploitées, et il rentrerait chez lui béant, vide, lunatique - mécontent de sa vie et de lui-même."

 

Virginia Woolf : extrait de "La soirée de Mrs Dalloway", Les Allusifs, 2014

https://www.lecteurs.com/article/la-soiree-de-mrs-dalloway-de-virginia-woolf/2441684

https://www.babelio.com/livres/Woolf-La-soiree-de-mrs-Dalloway/609221#critiques

Photo credit: Guillaume Brialon on VisualHunt.com /  CC BY-NC-SA

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche

Isabelle Mayereau


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier


compteur ">

">


compteur ">

SITES À DÉCOUVRIR  :

 

LE BLOG D'YSABEL

 

NOTRE JARDIN DES LIVRES

LA PARAFE

LYVRES
UNE AUTRE ANNÉE

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -