Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  • un rapide petit brin de soleil. ( Joseph Roth ) (26/03/2020)
    " L'enfant courait insouciant, un véritable enfant, au cœur de notre sinistre tristesse. Nous étions en effet assis dans la salle d'attente de la préfecture de police. Nous attendions l'autorisation de rester à Paris ou bien d'aller au diable. Nous attendions...
  • Au-delà du tournant de la route. ( Fernando Pessoa ) (21/03/2020)
    " Au-delà du tournant de la route Il y a peut-être un puits et peut-être un château, Ou peut-être simplement la route qui continue. Je ne le sais pas ni ne pose la question, Et quand je suis sur la route avant le tournant Je ne regarde que la route avant...
  • deux somptueux épouvantails ( Joseph Conrad ) (19/03/2020)
    Joseph Conrad " Un paquebot avait fait escale dans la rade cet après-midi-là, et la salle à manger de l'hôtel était encombrée de gens qui avaient dans leur poche un billet pour un tour du monde à cent livres. Il y avait des couples bourgeois dont les...
  • ... et soi qui ne partait pas : Patricia Cottron-Daubigné (17/03/2020)
    " Les mains sont restées dans les poches. "On disait rien". L'un après l'autre, les noms sont tombés " C'est étrange comme on était calme. On disait rien. pourtant on avait envie, on sait pas, de crier, de casser ; la tension était là dans notre silence...
  • Les faits ne parlent pas d'eux-mêmes.(Zygmunt Bauman ) (04/03/2020)
    Zygmunt Bauman, photo. M. Oliva Soto " Ce vers quoi nous revenons lorsque nous nous adonnons à des rêves nostalgiques, n'est pas, en règle générale, le passé "en tant que tel" - ce passé " tel qu'il s'est déroulé véritablement, ce passé que Léopold von...
  • pourquoi lire encore ? ( Kamel Daoud ) (03/03/2020)
    Kamel Daoud par C. Truong-Ngoc,2015 " Une religion, c'est un livre qui a bien marché" La boutade d'un ancien ami algérois résume, je pense, le rêve ultime de tout éditeur, de tout écrivain ; l'explication brève de nos monothéismes, mais pas seulement....

  • : Le Lecturamak - 2021 Centenaire Georges Brassens
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche

Isabelle Mayereau


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier


compteur ">

">


compteur ">

SITES À DÉCOUVRIR  :

 

LE BLOG D'YSABEL

 

NOTRE JARDIN DES LIVRES

LA PARAFE

LYVRES
UNE AUTRE ANNÉE

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -