Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 18:49
D'après un étude de C.Beathy et S. Fothergill (2004) intitulée " le glissement du "chomage" vers la "maladie"

Depuis 1979 les courbes du taux de chomage et du nombre de Britanniques touchant une pension d'invalidité ou une allocation maladie de longue durée ( Incapacity Benefit ) ont suivi un cheminement contraire et régulier. Plus le nombre de chomeurs baisse, plus celui des "malades " augmente. En 1996, pour la première fois, on comptait davantage de handicapés et de malades longue durée que de chomeurs. Au 1er janvier 2006; il y avait 1 530 000 sans-emploi au Royaume-Uni pour 2,7 millions de "malades". A mettre en parallèle avec le nombre de ces malades indemnisée en 1981 : 600 000.
Il semblerait y avoir une extrème complaisance et facilité à obtenir ce statut de "malade inemployable" pour les chomeurs ayant acquis assez de points sur leur  compte d'assurance sociale. Ce statut permet d'etre indemnisé environ 80 euros par semaine( en comparaison  81,50 euros pour un chomeur )
Une astuce intéressante lorsque l'on veut plafonner le chomage à environ 5% et apparaitre comme le champion d'Europe de cette catégorie.

Pour plus de précisions et d'informations édifiantes sur le modèle britannique dont se gaussent  nos responsables politique, du PS à l'UMP, lire l'excellent livre de Philippe Auclair : " Le royaume enchanté de Tony Blair ". Normalien, philosophe de formation , l'auteur vit à Londres depuis 1987, et n'a rien du gauchiste primaire, ce qui donne encore plus de poids à son témoignage percutant.  L'étude dont je parle ci-dessus est tirée de cet excellent bouquin.



jugurta.canalblog.com/archives/2007/09/13/6201011.html

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -