Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 19:38

" Selon le dernier recensement officiel, la Chine c'est un milliards deux cents millions d'habitants, soit le tiers de la planète... En outre il faut savoir que depuis Mao on mène une politique de dénatalité. En France les gens qui ont des enfants ont des allocations familiales, des réductions d'impôts ; en Chine, au contraire, on a le droit d'avoir un seul enfant, au second les impôts augmentent et toute carrière à l'intérieur du Parti est impossible.
Or dans la culture chinoise traditionnelle, le bonheur c'est d'avoir des enfants ; donc en dehors de la sphère officielle et des villes il est impossible d'empêcher les gens d'en avoir ; il y a donc des enfants clandestins. Le bonheur, c'est même d'avoir des garçons ; aussi les paysans dont le premier-né est une fille l'abandonnent sur le bord de la route. Ce sont les guides officiels chinois qui nous ont raconté cela en manifestant leur réprobation devant une mentalité aussi arrièrée. En revanche, si le premier est un garçon, on le déclare ; puis on continue, mais on ne déclare plus. Comme il y a longtemps que cette situation se prolonge, les premiers enfants clandestins arrivent à leur vingtième année...
En ce qui concerne la population clandestine, les estimations varient beaucoup. Les plus raisonnables se situent entre trois et cinq cent millions. Cela représente  un chiffre supérieur à celui de la population de l' Europe occidentale. Par le fait même du nombre l'avenir se fait en Chine, avenir qui n'est certes pas tout rose, car ces gens sans état civil ne peuvent que provoquer des remous considérables. "

Michel Butor : Pour tourner la page . 1997  ( ouvrage d'entretiens avec Lucien Giraudo )

http://remue.net/cont/butor.htm

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Extraits de livres
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -