Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 18:33

" ...Le regard sombre. Les mains tremblantes. Elle s'approche de l'homme. S'arrête. Respire profondémént. D'un geste sec, elle saisit le tuyau. Ferme les yeux et le retire de sa bouche. Elle se tourne, les yeux fermés. S'avance d'un pas incertain. Sanglote : " Dieu, pardonne-moi ! ", ramasse son voile et disparaît.
  Elle court. Dans le jardin. Dans la rue...

  Du tube suspendu, l'eau sucrée-salée tombe goutte à goutte sur le front de l'homme. Elle ruisselle dans le creux de ses rides, s'oriente vers la racine du nez, d'où elle se répand dans l'orbite de l'oeil, et coule sur la joue crevassée pour finir dans l'épaisseur de la moustache.

                     Le soleil se couche.
                     Les armes se réveillent.
                     Ce soir encore on détruit.
                     Ce soir encore on tue.

                     Le matin.
                     Il pleut.
                     Il pleut sur la ville et ses ruines.
                     Il pleut sur les corps et leurs plaies.

   ... La porte de la chambre s'entrouvre lentement. C'est la femme. Elle n'ose pas entrer. Elle observe l'homme avec son étrange inquiétude. Elle pousse la porte encore d'un cran. Attend encore. Rien ne bouge. Se déchausse, puis se glisse doucement à l'intérieur et s'arrête devant l'embrasure de la porte. Ses mains lâchent son voile. Elle tremble. De froid. Ou de peur. Elle s'avance jusqu'à ce que ses pieds touchent le matelas sur lequel l'homme est allongé.

       Les souffles ont leur cadence habituelle.

       La bouche est toujours entrouverte.   
       L'air est toujours moqueur.
       Les yeux sont toujours vides, sans âme... mais humides de larmes, aujourd'hui ! Elle s'accroupit, effrayée. " Tu...tu pleures ?! " S'effondre. Mais très vite elle s'aperçoit que les larmes ne viennent que du tube, de l'eau sucrée-salée...

Atiq Rahimi :" Syngué sabour, pierre de patience "  P.O.L 2008  

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Extraits de livres
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -