Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 17:50

" Quelque part- dans la préface de Sainte-Jeanne, je crois - Bernard Shaw remarque que nous sommes plus crédules et superstitieux que nous l'étions au Moyen-Age et, comme exemple de crédulité moderne, il cite la croyance répandue selon laquelle la Terre est ronde. L'homme de la rue, dit Shaw, est incapable d'avancer une seule raison qui explique que la Terre est ronde. Il accepte cette théorie simplement parce qu-il s'y trouve quelque chose qui séduit la mentalité du XXème siècle.

   Je trouve que Shaw exagère, mais ce qu'il dit n'est pas dénué de fondement, et le sujet est intéressant à poursuivre car il éclaire le savoir moderne. Pourquoi donc croyons-nous que la Terre est ronde ? Je ne parle pas des quelques milliers d'astronomes, de géographes et des autres personnes du même acabit qui pourraient vous en donner une preuve oculaire ou qui ont une connaissance théorique de cette preuve, mais du citoyen ordinaire, lecteur de journaux, tel que vous ou moi... 

   Notre savoir ne se fonde ni sur le raisonnement ni sur l'expérience mais sur l'autorité. Et comment pourrait-il en être autrement quand l'étendue du savoir est si grande que l'expert lui-même  devient ignare lorsqu'il s'éloigne de sa spécialité ? La plupart des gens à qui l'on demanderait de démontrer que la Terre est ronde (...) commenceraient par dire  que tout le monde sait que la Terre est ronde et, si on les pressait davantage, ils se mettraient en colère. D'une certaine façon, Shaw a raison. Nous vivons dans une époque crédule, et le poids du savoir que nous devons porter aujourd'hui en est en partie responsable. "

 

George Orwell : extrait de " à ma guise, chroniques 1943- 1947 "

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le Lecturamak - 2021 Centenaire Georges Brassens
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche

Isabelle Mayereau


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier


compteur ">

">


compteur ">

SITES À DÉCOUVRIR  :

 

LE BLOG D'YSABEL

 

NOTRE JARDIN DES LIVRES

LA PARAFE

LYVRES
UNE AUTRE ANNÉE

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -