Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:15

Le savoir nous rassure-t-il ou nous rend-il plus inquiet ?

 

Dans le savoir y-a-t-il de l'espoir ou du désespoir ?

 

Est-il un chemin de salut ou de perdition ?

 

Mais d'abord, sommes-nous devant une certitude ou un doute ? une vérité ou une supposition ? Et que le savoir soit ceci ou cela mène-t-il au salut ?

 

Puis... quel salut ?

 

Notre doute augmente avec notre savoir. Tout savoir est un doute.

 

Qui sait plus s'inquiète plus, désespère plus et se perd plus

 

Chaque nouveau savoir est un nouveau doute et un nouveau désespoir. Comme si l'optimisme et l'ignorance ne faisaient qu'un. Comme si l'ignorance était le salut !

 

Le savoir n'est pas la lumière qui éclaire le tunnel. Tout juste un rayon qui, à peine dissipe-t-il une obscurité, fait apparaître d'autres obscurités, d'autres inconnus. Ceux qui entrent dans le tunnel de leur savoir n'ont devant eux que l'obscurité et la mort dans l'obscurité.

 

L'ignorant n'entre pas dans les tunnels et n'a pas besoin d'une lumière. Son ignorance le sauve, et il meurt à l'entrée du tunnel, dans la lumière.

 

L'ignorance est-elle lumière et le savoir obscurité ? Est-ce à cause du savoir que les suicidés se suppriment, que les meurtriers tuent et que ceux qui n'osent pas se suicider ou tuer meurent dans le coin silencieux de leur solitude ?

 

Leur solitude où ils ont réservé un coin pour la parole et un autre pour l'adieu à la parole ?

 

 

Chaque savoir est ignorance. Chaque ignorance est certitude.

Chaque savoir est inquiétude. Chaque ignorance est tranquillité.

 

Ce qui annule leurs différences, ce qui les unit, c'est la mort.

 

Mais celui qui sait meurt dans l'inquiétude de son savoir.

 

Alors que l'ignorant meurt dans la tranquillité de l'ignorance.

 

 

 

Wadih Saadeh : extrait de " Le texte de l'absence et autres poèmes "

Actes Sud 2010

 

http://www.lelitteraire.com/article4084.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : " Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -