Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 09:43

André Maurois vécut en France à une époque où les écrivains étaient considérésA sa mort, en 1967, la télévision interrompit ses programmes et Paris Match consacra 16 pages à l'évènement. Trente ans plus tard, la disparition de Julien Green fut annoncée après les résultats des courses et Match ne montra qu'une photo, en couleurs il est vrai. Une civilisation a passé.

Dans le numéro de Paris Match en date du 21 octobre 1967, on est un peu jaloux d'apprendre , photos à l'appui, que " les femmes aimahttp://www.babelio.com/users/AVT_Stephane-Hoffmann_2672.jpegient se confier à ce maître du bonheur " qu'était André Maurois . Et pas n'importe quel boudin. Une chanteuse yé-yé avec des couettes, une blonde de Hollywood devenue princesse, une star italienne mamelue, une actrice d'avant-garde et une sociétaire de la Comédie- Française. Toutes l'écoutaient avidemment. Mazette, quel succès ! 

Ouais. C'est bien fini, tout ça. Aujourd'hui, princesses, actrices et chanteuses se moquent des écrivains. Elles ne croient plus qu'aux présentateurs de la télévision. Une civilisation a coulé. C'était la nôtre.
 On s'en fout.

Stéphane Hoffman, dans sa contribution sur André Maurois, à l'ouvrage " une bibliothèque d'écrivains" aux Editions du Rocher.

 

http://books.google.fr/books/about/Une_biblioth%C3%A8que_d_%C3%A9crivains.html?id=6ZpZAAAAMAAJ&redir_esc=y

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Hoffmann

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Extraits de livres
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -