Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 18:33

http://www.lemanbleu.ch/sites/default/files/imagecache/teaser_newsletter/regis-debray2.jpg" Reste l'amitié, autre raison d'éspérer. Car une correspondance suivie, ce face-à-face à distance, nous retrace une fois sur dix une trajectoire amicale. Et une amitié vraie sait devoir rester confidentielle : le secret de la correspondance lui va comme un gant...

  Reste à savoir si le mot amitié a encore un sens quand la moindre opacité est suspecte et la transparence un gage de vertu, quand tout ce qui fuit l'exhibition en temps réel passe pour louche ou pour insignifiant. Quand un ministre de la Culture publie ses Mémoires de fonction avant même d'avoir quitté la rue de Valois. Quand un médiocrate supposé philosophe se fait filmer en live dans le désert de Libye, quand le but d'une action devient sa mise en scène, à livrer de suite à la jet-set. Quand il faut que ça rende et que ça paye et que ça se sache, ubi et orbi. Dans cette maison de fous, à la fois de commerce et de verre, que devient notre bonne société, creuser en langue française un tunnel sous la Manche, saison après saison, peut s'assimiler soit à un trouble à l'ordre public soit à un tempérament sado-maso. Affection et diffusion, sincérité et popularité, il faut choisir. Si on a deux mille amis sur Facebook, c'est qu'on n'en a aucun. Quand on va sur le Net pour se livrer à des milliers de personnes, on ne se livre à personne. On veille sur sa marionnette.

 

Régis Debray, extrait de " Modernes Catacombes. Hommages à la France littéraire " vu dans le magazine Lire, Février 2013

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gis_Debray

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/modernes-catacombes-de-regis-debray_1209776.html


Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Extraits de livres
commenter cet article

commentaires

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -