Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 19:36

" Si l'architecture avait déja une valeur d'usage, ce serait bien. Elle est surtout dans le logement et le tertiaire, prétexte à se goinfrer pour les promoteurs cyclistes végétariens non-fumeurs de gauche, dans des conditions de production difficiles pour les travailleurs, c'est à dire les entreprises, les cadres et les ouvriers... Ce n'est pas seulement la créativité qui est menacée, mais le coeur même des métiers du bâtiment. A force de toujours vouloir tirer les prix, les commanditaires ont fini par laminer tout un tissu de PME spécialisées dans des domaines pointus : charpente, menuiserie, serrurerie... Les artisans sont virés, les managers des écoles de commerce sont au pouvoir. Sur les chantiers, il n'y a plus que des apprentis sous-payés et des cadres qui n'encadrent pas.

  Et pendant ce temps là, nos architectes, héros radicaux de la sévérité conceptuelle, habitent les beaux quartiers du Paris haussmannien. Et dans leurs beaux salons à parquet à chevrons et plafonds en staff mouluré, ils ne jurent que par cet abruti d'Adolf Loos [1870 - 1933 ], l'architecte minimaliste autrichien pour qui l'ornement est un crime "

 

Rudy Ricciotti : extrait d'entretien pour Télérama 3229 du 30 nov 2011

 

http://www.rudyricciotti.com/biographie.html

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rudy_Ricciotti

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Loos

Partager cet article

Repost 0
publié par jmlire9258 - dans Extraits d'entretiens
commenter cet article

commentaires

vagabond poète du quebec 04/02/2013 20:26

Dans le cadre de mon projet

de vagabondage conceptuel et littéraire

permettez-moi de vous présenter

mon 1000 pages numérique

MONSIEUR 2.7K

www.enracontantpierrot.blogspot.com

www.reveursequitables.com

presse, monsieur 2.7k

sur google,

simon gauthier conteur video vagabond celeste


PIERROT LA LUNE, PIERRE ROCHETTE,

VAGABOND CELESTE, REVEUR EQUITABLE,

ERMITE DES ROUTES

EXTRAIT
MONSIEUR 2.7K
http://WWW.REVEURSEQUITABLES.COM
PRESSE
MONSIEUR 2.7K

Voici l’histoire de Monsieur K… , prisonnier numérique K…ui s’évade d’Internet après avoir
franchi 1000 pages dématérialisées de débrits de bitts… Son rêve, marcher la fraîcheur
existentielle de la beauté du monde sans le boulet de l’information enchaîné à l’un de ses pieds,
enfin libéré de 1000 pages de placenta ayant permis l’accouchement d’un vagabond céleste.
MONSIEUR
2.7K
CERVEAU THÉÂTRE
Déjeunercauserie
avec
L’AUTEURCONTEUR
CHER MONSIEUR…
Votre manière d’écrire est si déroutante »K »…u’on n’arrive pas à la classer. En ce »K »…ui
me concerne, j’avoue être incapable d’imaginer »K »…uels lecteurs pourraient lire ce récit d’un
bout à l’autre.
CHER EDITEUR…
N’est pas Francisco de Robles qui veut. Ce ne sera pas la première fois, dans l’histoire de
l’art, »K »…u’un éditeur se rend immortel grâce à son incompétence littéraire. Je vous rendrai donc
immortel, comme le fit Proust pour Gide et même un peu plus. Pardonnez ma générosité…. Mon
cerveauthéâtre
de 1000 pages »K »…ommencera »donc » et se terminera »donc » par votre lettre.
»Il n’est de vraie littérature »K »…ue produite non par des fonctionnaires bien pensants et zélés,
mais par des fous, des ermites, des hérétiques, des rêveurs des rebelles et des sceptiques »…
Zamzatin…vous connaissez cet écrivain monsieur l’éditeur?J)))))))) ***(paquet de bits)…***
Pierrotlalune
J))) directeur artistique des mots

LES SEMEURS DE FOLIES
Il y avait trois semeurs de folies dans notre ville : Un gardien de parc, un gardien de
sécurité et un gardien de la foi. Grâce à chacun d’eux, il arrivait des choses incroyables »K »…ue
personne n’aurait osé raconter, surtout pas dans un roman. Non seulement la population les
respectait, mais elle avait appris à les aimer parce »K »…u’ils leur redonnaient un »K »…oeur
d’enfant. Et le simple fait de rêver de nouveau à devenir grand retardait à l’infini l’apparition de
l’idée »K »…u’on n’aurait peutêtre
pas le choix de mourir un jour.
Le frère de Madame Riendeau dormait toutes les nuits de l’été sur un banc de parc. Toute
la journée, il obligeait les gens à garder silence pour ne pas faire fuir les oiseaux. Et la nuit, il
s’entourait de milliers de miettes de pain pour les faire répéter afin que leurs chants
s’harmonisent selon la musique qu’il avait composée pour eux. Au lieu de leur parler, il sifflait
‘K »…omme chacun d’eux. Des jeunes gens, »K »…u’il avait jadis obligés à se taire, se mirent à
siffler comme lui. Et l’un d’entre eux, grâce à lui, remporta un jour un championnat à titre de
meilleur imitateur de chants d’oiseaux.
Le frère de Madame Lavigne, lui, passait ses journées à attendre le train pour l’arrêter
dans sa »K »…ourse. Il se plaçait simplement devant, sans bouger d’un pouce, la main levée. Et le
»K »…onducteur affolé réussissait à freiner son engin, s’immobilisant parfois à quelques pieds
seulement de l’immobile intrus. Alors celuici,
sans s’occuper des insultes de »K »…ui que ce soit,
faisait signe aux enfants de traverser puisqu’il n’y avait aucun danger. La police avait beau le
surveiller, l’arrêter, le reconduire, il revenait de nuit pour être certain d’être à son poste au lever
du jour. Il balayait la voie et huilait les rails, tentant d’enlever à »K »…oups de marteau les
imperfections »K »…ui auraient pu causer un déraillement dangereux pour la »K »…ommunauté.
Lorsque la gare passa au feu à l’autre bout de la ville, on jugea bon de la déplacer dans un endroit
plus achalandé. On la reconstruisit juste là où il exerçait son métier… Ce »K »…ui permit au frère
de Madame Lavigne de prendre sa retraite puisqu’il avait enfin réalisé le rêve de sa vie, devenir
chef de gare.
Je ne savais pas »K »…ue mon oncle Hannibal était le troisième. Je l’appris tout à fait par
hasard. Je sais aujourd’hui »K »…ue le gardien de parc et le gardien de sécurité le tenaient depuis
longtemps en très haute estime parce que c’est en passant du temps avec eux à les regarder vivre
poétiquement »K »…u’il lui prit l’idée de devenir aussi semeur de folies, soit gardien dans un
domaine où il pourrait innover tout en les imitant, c’estàdire,
gardien de la foi. Parce »K »…ue
les avancements de »K »…arrière étaient rares pour les laïcs dans la religion de Monsieur le
»K »K »K »…uré, il en rejoignit une toute nouvelle qui venait juste de planter pignon sur rue. Et
»K »…omme il savait que je pratiquais du bout des doigts, il vint me recruter »K »…omme fidèle
de façon à ce que je puisse voter pour lui à ses élections.
Je n’étais pas le genre à fréquenter mon oncle, »K »…ar j’avais peur de passer pour snob,
ayant la mauvaise habitude de pousser trop loin mon rapport célébral à l’autre, avec pour
»K »…onséquence de rendre cet autre trop »K »…onscient de ses limites et ainsi le faire souffrir
inutilement.
Mon oncle, vous vous présentez à quel titre,
Si ce n’est pas trop indiscret de vous le demander ?
411
Pape.
Je dois avouer »K »…ue le choc fut immensément grand. Non pas que j’aie quelque chose
»K »K »K » »…ontre la papauté mais j’en avais acquis une »K »…onnaissance historique suffisante
pour réaliser qu’il avait de bonnes chances de devenir le seul pape provoquant un rire au niveau
international. Et »K »…omme j’aimais mon oncle, je ne savais pas trop »K »…omment lui dire,
tout au plus lui conseiller, de rester discret, le temps qu’il »K »…onsolide sa réputation par un
usage modéré du poste, la »K »…ompétition à ce niveau étant d’autant plus cruelle qu’on tardait
»K »…ruellement à mourir pour donner une chance au remplaçant.
»K »…ombien de fidèles comporte votre nouvelle église ?
Soixanteseize.
Et »K »…ui se présente contre vous ?
Le frère de Monsieur le Maire et mon fils.
Mon oncle, je ne veux pas vous décourager
Mais dans toute l’histoire de la chrétienté.
Un pape n’a jamais gagné »K »…ontre son fils.
Moi je vais gagner parce que Dieu me l’a révélé.
Ohhh… J’avais maintenant un oncle infaillible dans la famille. Une des lois de
l’intellectuel, s’il veut survivre en société, est d’abaisser son niveau de langage s’il ne veut pas
être rejeté.
Mon oncle, depuis le début de l’humanité
Au niveau mathématique et statistique,
Lorsqu’on divise le vote, »K »…ontre un adversaire
Il passe, et vous perdez automatiquement
Dieu vous a dit cela aussi ?
Oh ! J’avais raté mon »K »…oup. Le plafond de son cerveau s’était arrêté au deuxième
étage de sa »K »…onscience humaine et je marchais sur le plancher du troisième martelant
directement le dessus de sa tête papale si fragile parce »K »…ue non encore couronnée. Ce
»K »…ui fit, à la fois, sortir la fumée par les oreilles et l’orgueil par ses yeux. Je jugeai »K »…u’il
me fallait absolument réparer par une »K »…onsolation d’usage si je ne voulais pas être traitée de
snob.
Au moins, »K »…ontrairement aux papes de la »K »…hrétienté
Vous avez une épouse dont la variable en tant ‘K »…ue présence
Peut faire la différence et provoquer la faillibilité des statistiques.
Elle m’a dit qu’elle voterait pour son garçon.
412
Je le sentis descendre au plus profond des »K »…aves du Vatican. Et je compris
l’importance de sa mission. Il faisait appel au sang pour ne pas être dévoré par le sien propre. Et
»K »…omme je ne voulais pas m’insérer dans une chicane de famille, je lui promis plutôt de tenter
de »K »…onvaincre son fils de ne pas humilier publiquement son père, qui risquerait bien de le
devenir assez tôt si par malheur il poursuivait dans son inconscience de se faire élire.
Les élections eurent finalement lieu. Mon oncle et son fils perdirent tel que prédit. Le
frère du maire héritant d’un poste plus prestigieux »K »…ue celui de son aîné. Je n’en revins pas
de la puissance de la logique à prévoir l’imprévisible dans la vie… Mais les élections du maire
arrivèrent à leur tour. Son frère pape étant en difficultés financières, le magistrat réussit à
l’acheter pour ne pas »K »…ue les folies spirituelles de l’inconscient lui portent ombrage, juste au
moment où mon cousin

  • : Le Lecturamak
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche


compteur ">

thomas fersen


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier

Mes auteurs favoris


Nathacha Appanah
Philippe Claudel
Jim Harrison
Haruki Murakami
J.M.G Le Clézio
Michel Houellebecq
Honoré de Balzac
John Irving
Philip Roth
Fred Vargas
Arto Paasilinna
Patrick Süskind
Tom Wolfe
David Lodge
Isaac Asimov
Victor Hugo
Fiodor Dostoïevski
George Orwell
Mathias Enard
Romain Gary
">

">


compteur ">


compteur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -