Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  • Le soupçon d'autre chose. ( Albert Camus ) (29/04/2020)
    Oran, Rue à El Houari, 2015 " Une manière commode de faire la connaissance d'une ville est de chercher comment on y travaille, comment on y aime et comment on y meurt. Dans notre petite ville, est-ce l'effet du climat, tout cela se fait ensemble, du même...
  • Raison et sentiments ( Spinoza ) (24/04/2020)
    Baruch Spinoza " On ne saurait douter en effet que les hommes sont nécessairement en proie aux sentiments. Du seul fait de leur constitution, ils plaignent leurs semblables malheureux, pour les envier au contraire lorsqu'ils les voient heureux, et ils...
  • Napoléon et les ciels de plomb de Turner. (Alain Corbin) (17/04/2020)
    Éruption du Tambora, 5.04.1815 " Pour connaître quelqu'un, il faut se mettre dans sa peau : la principale qualité de l'historien, c'est, paradoxalement, son imagination. On ne peut prétendre bien connaître un sujet, un personnage - en un mot, aller à...
  • l'ombre des hommes. ( Fernando Pessoa ) (10/04/2020)
    Photo L.V 03/2020 "Ah, vous voulez une lumière plus belle que celle du soleil ! Vous voulez des champs plus verts que ceux-ci ! Vous voulez des fleurs plus belles que celles que je vois ! Moi, ce soleil, ces champs, ces fleurs me satisfont. Mais, si par...
  • Les privilégiés .( Albert Camus ) (05/04/2020)
    Albert Camus " Alors, je ne sais pas pourquoi, il y a quelque chose qui a crevé en moi. Je me suis mis à crier à plein gosier et je l'ai insulté et je lui ai dit de ne pas prier. Je l'avais pris par le collet de sa soutane. Je déversais sur lui tout le...
  • l' ombre d'une hirondelle. ( Rabih Alameddine ) (02/04/2020)
    Rabih Alameddine . photo: Lumen. " Je me rappelle des incidents, des pans de vie - en fait, des pans mineurs dans une longue vie et uniquement lorsqu'ils croisaient la mienne. Je vois des scènes - des images et des scènes. Je ne connais ma mère qu'en...

  • : Le Lecturamak - 2021 Centenaire Georges Brassens
  • : "Nous serions pires que ce que nous sommes sans les bons livres que nous avons lus ; nous serions plus conformistes, moins inquiets, moins insoumis, et l'esprit critique, moteur du progrès, n'existerait même pas. Tout comme écrire, lire c'est protester contre les insuffisances de la vie." Mario Vargas Llosa. Discours du Prix Nobel" Je pense que nous n'avons pas de meilleure aide que les livres pour comprendre la vie. Les bons livres, en particulier. C'est la raison pour laquelle je lis : pour comprendre de quelle façon je dois vivre, et découvrir qui sont les autres, dans le secret d'eux-mêmes " Benjamin Markovits : extrait d'entretien pour Transfuges n° 31 juin-juillet 2009
  • Contact
">

richard desjardins

Recherche

Isabelle Mayereau


compteur gratuit ">


compteur gratuit
">

romain didier


compteur ">

">


compteur ">

SITES À DÉCOUVRIR  :

 

LE BLOG D'YSABEL

 

NOTRE JARDIN DES LIVRES

LA PARAFE

LYVRES
UNE AUTRE ANNÉE

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -